LES RESIDENCES D'AUTEURS

Thomas Suel
Thomas Suel, auteur compagnon de Culture Commune ira à la rencontre des habitants pour plusieurs créations.

Depuis la saison dernière, Thomas Suel, auteur, poète du sens et des sons, a invité Louise De Clercq, réalisatrice, à le suivre dans son compagnonnage avec Culture Commune. A la rencontre des gens, à l’écoute de leur parole, ils tissent ensemble des créations faites de mots et d’images, parlent d’une même voix de regards partagés.

« On avance au fur et à mesure, on avance ensemble, c’est un compagnonnage très ouvert » apprécie Thomas Suel. « Je cherche quelque chose qui a du sens avec ce que je fais et qui est en adéquation avec Culture Commune ». Associer Louise De Clercq à son projet s’inscrit là, dans cette liberté de créer qui lui est donnée.
Après deux saisons, toujours à la rencontre des habitants du territoire, très attaché à la participation des gens, Thomas Suel, continue son travail sur la parole brute, partagée, matériau sensible qui inspire son écriture. Il commence cet automne par s’installer deux mois à Mazingarbe avec Louise De Clercq pour nourrir une nouvelle création. Dans le même esprit que Là, le spectacle polyphonique et participatif né à Essars l’an passé (voir pages 7 et 13). Nourrie des mots, des images des habitants, la création n’en est pas moins l’œuvre de Thomas Suel : « Le spectacle n’est pas que le reflet du regard des gens. Le texte, c’est moi. J’assume une parole personnelle, une parole artistique, poétique, une position de poète, conteur, pas seulement de témoin. Mais je suis là aussi en voisin, en cousin ».
Rencontrer, croiser les regards, écrire… C’est aussi avec cette démarche que Thomas Suel abordera sa recherche pour le « labo travail » du mois d’avril. Reste un fil conducteur à inventer, une autre forme à trouver, toujours à la fois personnelle et ancrée dans le réel. « Cela pourrait devenir un projet de création pour la saison prochaine ».
Pour autant, Thomas Suel ne veut pas multiplier les projets scéniques. « Je suis vraiment dans un compagnonnage d’auteur. J’ai encore plein de matériau pas encore utilisé autour de la parole. J’ai aussi besoin d’avoir un peu d’oxygène pour écrire plus, de prendre du recul par rapport à la matière accumulée ».
Un peu de solitude pour le poète… Sans qu’il renonce à son autre grand plaisir dans son compagnonnage avec Culture Commune : la co-direction, avec Franckie Defonte, de l’atelier de théâtre amateur. Où il se frotte à l’écriture pour le plateau, découvre aussi la direction d’acteurs et la mise en scène. Une autre aventure humaine, très forte, un vrai partage, dans les locaux de Culture Commune. « Partager les lieux, c’est important ». 

Il était en résidence à Culture Commune en avril dans le cadre du Temps Fort Travail pour la création d’un "labo".
voir un extrait du "labo"

LES ATELIERS AUTOUR DE L'OEUVRE / GROUPE DE RECHERCHE

    Les ateliers du Groupe de Recherche vous font entrer dans la matière du théâtre par des rencontres sous forme d'ateliers.
    Une manière vivante d'aller à la rencontre d'un texte, d'un auteur, d'une mise en scène.

    > Autour du Bruit des os qui craquent 

    Atelier avec Françoise Heulot-Petit et Jesse Caillat (cie Peuplum Cactus)
    Mercredi 29 novembre 2014 - 10h-18h
    Base 11/19

    Fiche de l'atelier

    > Autour de De passage 

    Atelier avec Johanny Bert et Stéphane Jauberty
    Mercredi 11 février 2015 - 10h-18h
    Fabrique Théâtrale


    La matinée sera dédiée à une rencontre avec l’auteur et le metteur en scène, ils traiteront ici de la dramaturgie et des fondamentaux des écritures théâtrales, ainsi que du passage du texte à la mise en scène pour le jeune public.
    L’après-midi, sera consacré à un atelier d'écriture "dynamique", avec Stéphane Jaubertie, du texte au plateau.

    > Dans le cadre du Temps fort "Travail" 

    Atelier avec Thomas Suel et Christophe Martin
    Mercredi 15 avril 2015 - 10h-18h
    Fabrique Théâtrale

    "L'écriture du réel"

    Le matin sera consacré à la rencontre de Thomas Suel, auteur-compagnon de Culture Commune et de Christophe Martin.
    Ce dernier, alors lui-même "auteur-compagnon" avait mené un travail d'écriture en immersion dans un quartier de la Ville a d'Avion, appelé "retour aux sources".
    Un texte et un spectacle étaient nés, issus de la parole des habitants : Quartier de la République.
    Cette année, il co-écrit  avec Bruno Lajara Je ne vois que la rage de ceux qui n’ont plus rien.
    Ces deux auteurs mènent une écriture en prise avec le réel et la parole transmise par les habitants qu'ils ont rencontrés.
    Deux formes d'"écriture du réel".
    L’après-midi, atelier de pratique artistique (écriture et mise en voix).